hackathon ul.codein24 – les résultats – 10 & 11 mars 2017

UL.codeIn24, version 2 : 2ème édition du Hackathon de l’Université de Lorraine

Vingt-quatre heures pour coder une application innovante et collaborative pour écouter de la musique. Voilà le défi auquel ont répondu sept équipes de quatre ou cinq étudiants des différentes formations à composante informatique de l’Université de Lorraine. Résutats et suite de l’article sur le site de l’UL.

ul.codeIn24, le hackathon web des étudiants en informatique de l’université de Lorraine.

Quelques photos du déroulé de la compétition

Dévoilement du sujet du hackathon…

Et une équipe au travail…

Une équipe L3-L2 informatique…

Une équipe M1 informatique…

Quelques retours de participants :

«Même si notre équipe n’a pas gagné, cette expérience a été extrêmement enrichissante. Mon travail effectué au sein de cette équipe ce jour là (mise en place d’une API), fut similaire à un autre projet que j’ai fait il y a quelques mois. Cependant j’ai dû refaire ce même projet de A à Z, seul en grande partie, et en seulement 24h heures».

«J’ai beaucoup appris de mes erreurs. J’ai trouvé de meilleures méthodes de travail, afin de mieux travailler et de travailler plus vite».

«Cependant, même si le « back-end » de notre projet fut complètement implémenté, notre manque de temps et notre manque d’expérience en « front-end », ont ravagé nos chances de nous trouver sur le podium. Notre démo fut extrêmement pauvre».

«Quand au hackathon en lui même, c’était un événement très amusant et très stressant aussi».

«Notre équipe avait été placé dans une petite salle avec une autre équipe, et au bout de quelques heures nous avons sympathisé. On a beaucoup discuté de nos parcours respectifs et nous avons beaucoup rigolé, ce qui a permis de détendre l’atmosphère pendant les périodes de stress».

«Le stress a été très présent, car, de temps en temps, en regardant l’heure et en regardant l’avancement du projet (et aussi en regardant l’avancement des projets des autres équipes), on se disait que l’on est très loin de nos objectifs et on essayait de doubler le rythme de travail. À certains moments, des fonctionnalités essentielles du projet ne fonctionnaient toujours pas et il fallait régler au plus vite ces bugs».

«Cependant, même avec un taux incroyable de caféine dans le sang, les environs de 6h du matin, ont été insoutenables. Le lever du soleil et les champs d’oiseaux, ont ravagé notre motivation et notre énergie, mais quelques heures après nous étions en pleine forme».

Jean-Marc – M1 informatique

On réfléchi mieux à deux…

Arrivée des pizzas, vendredi soir…

La fatigue de la nuit…

Et on continue à travailler…

Quelques retours de participants :

« La compétition a été plutôt impressionnante, notre équipe n’a pas gagné, mais ce hackathon nous a permis de nous confronter à la réalité d’un projet de développement : gestion du temps, répartition des tâches entre les membres de l’équipe, réussir le défi de terminer le projet en 24 heures… sans s’arrêter ! Bref une expérience très enrichissante ! »

« Personnellement, j’ai eu en charge l’extraction d’informations à partir de serveurs externes et leur analyse, la construction d’un système pour utiliser ces données dynamiquement. Je me suis ensuite attaqué à la réalisation des interfaces utilisateurs et à la construction d’une page Web. A ce stade, j’ai perdu beaucoup de temps de par mon manque d’expérience dans la conception graphique et j’ai du faire face à beaucoup de problèmes. »

« J’ai également tenu un rôle important dans la gestion de ce projet : corriger certaines erreurs et relier les développements réalisés par mes partenaires. »

« Les premières heures du matin ont été particulièrement éprouvantes : notre équipe était fatiguée, comme d’ailleurs toutes les autres équipes. Notre application n’était pas suffisamment avancée et nous avons perdu un temps considérable à corriger des erreurs étranges. Nous avons du cependant tenir bon, poursuivre jusqu’à la fin. Notre équipe a retrouvé sa force et nous avons réussi à terminer certaines des propriétés requises dans le concours ! »

« Je remercie tous mes partenaires, pour leur moral en acier et leur bonne humeur, surtout pendant certains moments difficiles. »

« Je remercie également les membres des coordonnateurs et les étudiants bénévoles : ils sont restés avec nous pendant toute la nuit pour nous donner un soutien moral. »

« Et j’avoue que les pizzas étaient très savoureuses et le café aussi ! »

Raouf – M1 informatique

Juste avant la présentation de l’application…

Fatigue et stress…

Retrouver de l’énergie…

Et convaincre le jury…